PLANIFIER L'ÉVALUATION

L'alignement pédagogique cherche à assurer l'adéquation entre les cibles, les stratégies d'évaluation et les activités d'apprentissage.

Après avoir soigneusement déterminer les cibles du cours, il est temps de réfléchir aux modalités d'évaluation qui serviront à vérifier si les étudiantes et étudiants ont atteint les cibles fixées.

1. Choisir les outils numériques en fonction des stratégies d'évaluation et des cibles (intentions).

TabeauPlanifEva2.docx


Capsules inspirantes

Surveillez les « Capsules inspirantes », des vidéos de témoignages d'enseignantes et enseignants du Cégep de l'Outaouais qui ont accepté de nous partager un de leurs
« pédagotrucs » pour l'enseignement en non présentiel.

Mon pédagotruc : utiliser Screencast-o-matic pour évaluer la compréhension orale

Évaluer la compréhension de l'oral.mp4

https://drive.google.com/file/d/1ZNUaCj0UiYYtkW8FUPQvfquKRvJKhe2-/view

par Kathleen Carter
Enseignante en anglais langue seconde au Cégep de l'Outaouais

2. Et le plagiat...?

Repenser notre évaluation, plutôt que de nous lancer vers une surveillance accrue, peut éviter des situations de plagiat. Ce texte de Giraldeau, publié dans le Devoir propose une réflexion à ce sujet. Le contenu de cette page donne différentes pistes de solution.

Quelques pistes pour éviter le plagiat :

  1. Former nos groupes étudiants sur ce que c'est et sur comment l'éviter pour ensuite les inviter à signer un formulaire les engageant à respecter l'intégrité intellectuelle.

  • Le Guide sur le plagiat et l'intégrité intellectuelle partagé par le Réseau REPTIC présente ce qu'est le plagiat sous ses diverses formes et propose du matériel pédagogique pour former nos groupes étudiants à ce sujet.

  • Voici aussi un site Web créé par l'UQO qui décrit ce qu'est l'intégrité intellectuelle, la fraude et le plagiat. S'y trouve également un guide pour la communauté étudiante.

  • La courte vidéo plus bas (Plagiat : les dangers du copier/coller) est aussi un outil pour sensibiliser les personnes étudiantes au plagiat.

  1. Repenser nos façons d'évaluer

  • Le tableau ci-haut propose des stratégies et modalités d'évaluation à mettre en place selon les intentions poursuivies.

  • Voici d'autres astuces, selon la stratégie d'évaluation choisie, pour limiter les possibilités de plagiat :

    • Travail écrit, examen écrit :

        • Les outils collaboratifs en ligne (ex. OneNote, GoogleDoc) permettent de voir la personne étudiante rédiger en temps réel. Il est donc possible de suivre la progression d'un travail, sur un temps prévu d'avance.

        • Convoquer la personne étudiante à une brève entrevue suite à l'évaluation pour la questionner sur les réponses fournies lors de l'évaluation. * Si vous avez des grands groupes, il est possible de sélectionner certaines personnes seulement de façon aléatoire afin de réduire le nombre d'entrevues, tout en amenant les personnes étudiantes à se préparer à pareille éventualité.

    • Examen écrit :

        • Prioriser les questions à développement plutôt que les questions à choix de réponse.

        • Préparer une banque de questions et rendre l'ordre de présentation aléatoire (de sorte que deux personnes étudiantes n'aient pas la même question 3, par exemple).

        • Rendre la présentation des choix de réponse aléatoire (de sorte que deux personnes étudiantes n'aient pas le même choix B, par exemple).

    • Et vous ? Avez-vous d'autres astuces ? Partagez-les sur le forum.

Révisez vos stratégies d'évaluation pour éviter le plagiat et favoriser l'intégrité académique.

Humoristique vidéo à l'intention des étudiantes et étudiants: Plagiat - les dangers du copier/coller

3. Établir le seuil minimal de réussite

Définition du seuil minimal de réussite

Le seuil minimal de réussite est une description la plus précise que possible en termes qualitatifs de ce qui est attendu des étudiantes ou étudiants pour chacun des critères d’évaluation afin d’obtenir la note de passage.

Démarche d'identification du seuil minimal de réussite

Dans le respect du devis ministériel, du contexte de réalisation, des besoins du programme et de la progression des apprentissages, le seuil minimal de réussite prend la forme d’une liste précise et prescriptive de savoirs (savoirs, savoir-faire, savoir-être) qui permettent de témoigner de la maîtrise minimale de la compétence (ou des compétences) d’un cours.

Cette description devra inclure tous les éléments essentiels à la réussite du cours en tenant pour convenu que l’absence de l’un de ces éléments devrait entraîner un échec. Cela dit, considérant la nature même du seuil minimal de réussite, qui doit laisser place au droit à l’erreur lorsque l’élément de la compétence à évaluer le permet, les savoirs doivent être rédigés afin de permettre ce droit à l’erreur.

Outil d'élaboration du seuil minimal de réussite

Pour vous aider à identifier le seuil minimal de réussite de votre cours, en repassant chacun des éléments de compétences, utilisez ou téléchargez l'outil suivant:

Outil d’élaboration du seuil minimal de réussite

Exemple de seuil minimal de réussite pour un élément de compétence

Élément de compétence : Résoudre des systèmes d’équations comportant deux ou trois inconnues.

Critère : Utilisation appropriée de méthodes de résolution de problèmes

Critère : Exactitude des calculs

Exemple de seuil de réussite 1 :

  • Utilisation des méthodes de résolution de problèmes qui permet d’appréhender et de résoudre le problème dans la majorité des cas [appréciation qualitative]

  • Réalise des calculs sans erreur notable 3 fois sur 5 [appréciation quantitative]

Exemple de seuil de réussite 2 :

Résout des systèmes d’équations comportant deux ou trois inconnues en appliquant les méthodes de résolution de problème en ne faisant aucune erreur notable de calcul dans la majorité des cas.

Exemple de seuil de réussite 3 :

Résout des systèmes d’équations comportant deux ou trois inconnues en appliquant les méthodes de résolution de problème en ne faisant aucune erreur de calcul en ayant parfois recours à des ressources externes (collègues, enseignantes, etc.)

4. Pour aller plus loin...