Diversité, équité et inclusion

(Page en construction )

Cette page est dédiée aux questions d'équité, de diversité et d'inclusion. Nous y déposons petit à petit différents outils permettant de réfléchir et de changer nos pratiques professionnelles.

Contenu de cette page

Équité

L’équité implique un traitement différencié qui tient compte des particularités de chacun, donc qui ne s’applique pas de la même façon pour tous En éducation, l’équité est la résultante de pratiques pédagogiques et structurelles qui prennent en ligne de compte les différentes caractéristiques des groupes sociaux dans la perspective d’offrir des chances équivalentes aux membres de chacun de ces groupes (Solar, 2007).

Diversité

La diversité implique la reconnaissance de l'éventail des conditions de vie, modes d'expressions et vécus de différentes populations en fonction de facteurs tels que l'âge, la culture, la race, la scolarité, le genre, le handicap, l'orientation sexuelle, le statut d'immigration, le lieu de résidence, la langue et la religion, etc. (Condition féminine Canada, 2020).

Inclusion

L’inclusion implique la valorisation des forces uniques des personnes et des groupes. Un milieu inclusif encourage les personnes à exprimer leur être authentique (idées, perceptions, antécédents, etc.) et permet aux personnes de se sentir accueillies, respectées, valorisées, interreliées, épanouies et en sécurité.

Les principes d'équité, diversité et inclusion soutenus par le Cégep e l'Outaouais prennent racine dans les mouvements féministes, les luttes antiracistes et les processus de décolonisation.

Enquête sur l'expérience étudiante en temps de confinement

Un récent sondage mené au Cégep de l'Outaouais concernant l'expérience étudiante en temps de confinement révèle que les personnes issues de groupes fragilisés (ayant des responsabilités familiales, racisées, vivant avec un handicap ou une difficulté d’apprentissage, de première génération, non-binaires, etc.) ont vécu de plus grands obstacles vis-à-vis l'enseignement et l’apprentissage que leurs pairs de la population en générale.

Accédez aux résultats:


Moyens à notre disposition pour prendre en compte la diversité et favoriser l'égalité des chances

Outil d'aide à la planification de cours

Pour prendre en compte le réalités de populations étudiantes parfois marginalisées, nous proposons un outil dont le but est de renforcer l'équité et l'inclusion dans les salles de classes. Ces quatre clés permettent de réfléchir à l’environnement du cours, aux stratégies d'enseignement, à la communication ainsi qu'à l'exercice de l'autorité.

L'affiche est disponible pour téléchargement ici.

Sondages : Qui est là ? & Qui êtes-vous ?

Le sondage Qui êtes-vous ? a été créé par Kim Muckle et Hélène Simard, enseignantes engagées dans la Communauté de pratique professionnelle (CPP) du Cégep de l'Outaouais s'intéressant aux questions d'inclusion, et s'adresse aux programmes désirant rendre leur pédagogie plus inclusive ou en modifier certains aspects en fonction du portrait de la cohorte.

Le sondage Qui est là ? à distribuer par toute personne enseignante à ses étudiantes et étudiants en début de session permet en quelques clics de mieux comprendre la composition de son groupe-classe afin de favoriser la relation pédagogique. Il s'inspire de recherches menées dans trois universités du Sud des États-Unis et aussi du travail de Kim Muckle et Hélène Simard.

Pour utiliser les sondages Qui êtes-vous ? et/ou Qui est là? :

  1. Cliquer sur ce lien pour Qui êtes-vous ? ou sur ce lien pour Qui est là ? ;

  2. Cliquer sur Dupliquer ;

  3. Le formulaire sera copié. Sur le formulaire copié, cliquer sur Partager.

  4. Dans la section Envoyer et recueillir les réponses, cliquer sur Copier.

  5. Coller le lien dans un courriel ou un MIO (ou tout autre moyen de communication que vous utilisez avec vos groupes) et l'envoyer au groupe étudiant.

  6. Lorsque les personnes étudiantes l'auront complété, retourner dans le formulaire et cliquer sur Réponses, en haut à droite pour visualiser leurs réponses.

Conception universelle de l'apprentissage (CUA)

Définition

La pédagogie universelle offre un canevas pour la création de buts, de méthodes et d’évaluations et de matériel éducatif qui fonctionnent pour tous les individus. Il ne s’agit pas d’un modèle unique qui s’applique à tous, mais plutôt d’une approche flexible qui peut être faite sur mesure ou ajustée pour les besoins de l’individu (Centre for Applied Special Technology, 2011).

Êtes-vous CUA?

Dossier spécial

Approfondissez vos connaissances sur la CUA en (re)lisant le dossier spécial du CAPRES (2015) : (CUA), une approche de l'enseignement et de l'apprentissage visant l'inclusion de tous.

Ligne directrices

Utilisez le pense-bête suivant pour modifier votre cours selon les principes de la CUA.

Publications sur le sujet

Ce numéro spécial de la revue professionnelle Pédagogie collégiale propose une série d'articles sur l'enseignement et la pédagogie dans des perspectives d'inclusion:

https://aqpc.qc.ca/dossier-thematique/perspectives-pedagogiques-en-contexte-diversite

Ce document de l'Université Laval propose différentes pistes de solutions pour répondre au lignes directrices de la CUA.

https://www.enseigner.ulaval.ca/sites/default/files/exemples_de_pistes_de_solution_2020_couleur.pdf

Guide pratique pour adopter une approche pédagogique inclusive

Un guide créé par l'Université Laval propose 5 modules pour modifier un cours dans le but de le rendre plus inclusif.

https://www.enseigner.ulaval.ca/sites/default/files/guide_app_inclusive.pdf

Rendre nos documents pédagogiques plus inclusifs

Un article de la Formation et culture numérique aborde quelques astuces pour concevoir des documents pédagogiques en tenant compte de l'ergonomie et de la cognition... Une autre façon de favoriser l'équité et l'inclusion !

https://cursus.edu/articles/43824/conception-de-documents-pedagogiques-ergonomie-et-cognition

Apprenez-en davantage sur la réalité des populations étudiantes de notre Cégep

Personnes étudiantes des premiers peuples

Ce dossier du CAPRES démystifie les réalités vécues par les Premiers Peuples afin de comprendre la nature des obstacles rencontrés pendant leur parcours d’études au cégep et à l’université. Il s’inscrit ainsi dans la démarche de réconciliation.

Journée du chandail orange : 30 septembre

La Journée du chandail orange est une journée importante servant à rendre hommage aux Survivantes et Survivants des pensionnats autochtones. Elle vise aussi à reconnaitre les séquelles subies par des milliers d’enfants autochtones partout au Canada, incluant au Québec.

Apprenez-en davantage sur l'origine de cette journée dans ce billet.

Parcourez les ressources vidéo et les suggestions de lectures sélectionnées par Katy Tanguay, liaison autochtone au Cégep.

La Trousse d’outils pour les alliées aux luttes autochtones, élaborée par le Réseau autochtone de Montréal, offre une vue d’ensemble sur quelques concepts importants pour comprendre les communautés autochtones, de même que des lignes directrices pour être un bon allié.


Populations LGBTQ2+

Ce dossier du CAPRES fait état de trois niveaux possibles de reconnaissance de la diversité sexuelle et de genre dans les établissements d’enseignement supérieur :

  • institutionnel et administratif;

  • pédagogique (dans la classe);

  • des services offerts à la population étudiante.

<a href='https://www.freepik.com/photos/party'>Party photo created by user18526052 - www.freepik.com</a>

Minorités sexuelles et santé mentale

Une récente étude montre que les étudiants de niveau collégial appartenant à une minorité sexuelle sont quatre fois plus susceptibles d’avoir des problèmes de santé mentale.

Les résultats de cette recherche, réalisée par les chercheures en santé publique Sarah Ketchen Lipson, Julia Raifman, Sara Abelson et Sari L. Reisner, ont été publiés dans un article de la revue American Journal of Preventive Medicine.

Voici les faits saillant de la recherche.


Diversité sexuelle ou de genre et intimidation

Les personnes de la diversité sexuelle ou de genre sont plus à risque de vire de l'intimidation que les personnes hétérosexuelles et cisgenres en raison des préjugés qui les ciblent. Néanmoins, elles ne forment pas un groupe homogène et certains sous-groupes sont davantage à risque.

L'article L'intimidation vécue par les personnes de la diversité sexuelle ou de genre de Martin Blais et Léa Seguin de l'Université du Québec à Montréal explique ce qui caractérise l'intimidation vécue par les personnes de la diversité sexuelle ou de genre.

Guide pour les cégeps

Le Guide des pratiques d’ouverture à la diversité sexuelle et de genre en milieu collégial et universitaire dresse un portrait des mesures qui peuvent être instaurées, avec profit, dans les collèges et les universités en vue de réduire les manifestations d’homophobie. Le but est de créer un climat accueillant et sécuritaire qui facilite le cheminement scolaire de tous les étudiants.es. Ce guide se veut concret : il met l’accent sur les pratiques déjà mises en place dans certains établissements d’enseignement supérieur du Québec.

Personnes allophones

Selon le MEES (2016), les étudiantes et étudiants allophones sont des personnes ayant effectué leurs études secondaires hors du Québec dans une langue d'enseignement autre que le français ou l'anglais.

Les allophones ont droit à certaines mesures d'accommodement. Ces dernières s'inspirent des règles relatives à l'Épreuve uniforme de langue du MEES et sont en concordance avec l'article 10 de la Charte des droits et libertés de la personne (Gouvernement du Québec) et avec l'article 3d de la Déclaration mondiale sur l'enseignement supérieur pour le XXIe siècle (Unesco, 1998). Voir citations plus bas.

Les mesures d'accommodement ci-dessous sont données par les personnes enseignantes, sans passer par le SSAS.

<a href='https://www.freepik.com/psd/people'>People psd created by freepik - www.freepik.com</a>

Saviez-vous que...

  • l’évaluation, le jugement professionnel et les procédures de classement désavantagent particulièrement les personnes allophones (Cochran-Smith, 2004; Kushnick, 1999; Potter et Ferguson, 2003).

  • les personnes allophones sont souvent reléguées vers l’éducation des adultes (formation professionnelle courte), les éloignant ainsi des parcours offerts aux études collégiales (techniques et préuniversitaires) (Potvin et Leclercq, 2011 et 2014).

<a href='https://www.freepik.com/photos/technology'>Technology photo created by freepik - www.freepik.com</a>

N'oubliez pas que...

  • les allophones ont droit, en tout temps (même lors des évaluations), à un dictionnaire de traduction.

  • les allophones ont droit de recevoir jusqu'à 30% de temps supplémentaires pour compléter un exercice ou une évaluation, et ce, sans passer par le SSAS.

Article 10 de la Charte des droit et libertés de la personne :"Toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée sur la race, la couleur, le sexe, l’identité ou l’expression de genre, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap.Il y a discrimination lorsqu’une telle distinction, exclusion ou préférence a pour effet de détruire ou de compromettre ce droit."
Article 3d de la Déclaration mondiale sur l'enseignement supérieur pour le XXIe siècle de l'UNESCO:"L'accès à l'enseignement supérieur de membres de certains groupes cibles spéciaux, comme les populations autochtones, les minorités culturelles et linguistiques, les groupes défavorisés, les peuples subissant une occupation et les personnes souffrant de handicaps, doit être activement facilité, car ils peuvent posséder, collectivement et individuellement, une expérience et des talents qui peuvent être d'une grande valeur pour le développement social et national. Une aide matérielle spéciale et des solutions éducatives peuvent contribuer à surmonter les obstacles auxquels se heurtent ces groupes pour accéder à l'enseignement supérieur et poursuivre leurs études."

Personnes étudiantes de premières générations

Le Cégep de l'Outaouais compte un grand nombre d'étudiantes et étudiants de premières générations (dont les parents n'ont pas de diplômes d'études collégiales).

Pour savoir en quoi cette population étudiante se distingue des autres, pourquoi il faut s'en intéresser et comment les soutenir, consultez le Guide de référence pour les intervenants en éducation.

*Tu veux savoir qui contacter ? Consulte ce document qui présente les dossiers de chacune des conseillères pédagogiques du SRDP :